Escapade autour de Lille | Visiter Roubaix en une journée | The traveling Lions
  • Carine Goffin Lion

Roubaix: la mode et la création textile: une visite au-delà des clichés






Loin des corons de Pierre Bachelet, bien loin des courées pullulantes et empestées que décrit l'écrivain Maxence Van Der Meersch en 1933, Roubaix, Ville d'Art et d'Histoire, m’est apparue lumineuse, captivante et inspirante à souhait.


En l’espace d’une journée, depuis La Manufacture, Musée de la mémoire et de la création textile, jusqu'à l'incubateur de créateurs qu'est Le Vestiaire des Maisons de mode, j’ai découvert cette ville-usine sous une perspective nouvelle et extrêmement positive.


À L'ENSAIT, l'Ecole Nationale Supérieure des Arts et Industries Textiles, l’enthousiasme de deux ingénieurs doctorants m'a littéralement emportée dans l'univers de l'innovation. Ensuite, chez Lemahieu, j’ai pu entrevoir les dessous de la marque Le slip français, enseigne de qualité made in France.


En fin d’après-midi, quelques intéressantes boutiques de créateurs et La Piscine, l’extraordinaire Musée d'Art et d'industrie André Diligent, ont brillamment clôturé cette visite au départ de Lille. 


À l'issue de cette journée extrêmement riche, je suis repartie véritablement enchantée. Ces quelques mots d'introduction ne peuvent donc résumer à eux seuls, ni mon intérêt authentique pour l'héritage culturel et patrimonial de Roubaix, ni ma réelle curiosité intellectuelle pour les activités et visites réalisées.


Par conséquent, je vous invite vivement à plonger dans le récit de ce micro-voyage, à savourer virtuellement l'accueil chaleureux des "gens du nord" et à vous laisser inspirer par la richesse impressionnante de leur patrimoine industriel et créatif, ici merveilleusement réhabilité.




Cette page peut contenir des liens d’affiliation. Si vous souhaitez plus d’informations à ce sujet, merci de lire notre communication dédiée.



Une ville bien au-delà des clichés, des magasins d'usine et du Paris-Roubaix


Un des points positifs du voyage est sans conteste de se défaire de ses préjugés désuets. Et si vous en avez sur Roubaix, je vous conseille de les laisser au placard ou mieux, de vous en débarrasser en visitant la ville! C'est ce que j'ai personnellement fait, il y a trois semaines, à l'occasion du Salon des Blogueurs de Lille.


Suite à la généreuse invitation de la Métropole Européenne de Lille et de We are Travel, j'ai pu me rendre personnellement compte que Roubaix était bien autre chose qu'une ville pauvre et sale, bien plus que des outlets et bien plus que la célèbre épreuve Paris-Roubaix qui, n'en déplaise au férus de courses cyclistes, n'éveille malheureusement chez moi aucun intérêt.


Nous sommes donc le 09 avril. Il est environ 7h45 lorsque je quitte mon hôtel, à quelques pas de la gare de Lille Europe. Il fait glacial, malgré le soleil, et il faut bien l'avouer, je gèle un peu dans ma robe légère et mon manteau de printemps. Tant pis, il faudra bien assumer ma coquetterie!




Pour ne rien arranger, je ne vois pas l'entrée du métro et les minutes s'égrènent. L'heure du rendez-vous est proche. C'est alors que trois militaires font leur entrée dans la gare, la silhouette dissuasive et l'arme bien en vue. Et ce sont eux que je choisis pour me renseigner...


Avec beaucoup de gentillesse, ils m'indiquent le chemin à suivre et me voici repartie ... pour être interpelée quelques mètres plus loin par un ouvrier d'humeur bavarde, s'étonnant du tableau insolite que je formais avec les hommes en treillis. Cette bienveillance matinale me rappelle subitement que je suis chez les Ch'tis.


8h00. Enfin, je suis dans le métro, rassurée. Plus qu'une vingtaine de minutes, si tout va bien, et je serai au lieu de rendez-vous. À coté de moi, un monsieur debout lit le journal. Par dessus son épaule, je distingue un extrait de titre "286 blogueurs ...". Je souris intérieurement.


Si aux yeux du grand public, le rôle des blogueurs et influenceurs de voyage reste parfois encore flou, les milieux spécialisés considèrent maintenant largement que leur impact est indéniable. Et la MEL l'a bien compris. (Un prochain article reviendra sur ce sujet intéressant.)


Quant aux salons et conférences organisés à leur intention, leur importance est pour moi majeure. En effet, comme j'avais d'ailleurs déjà pu m'en rendre compte à Ostrava l'an dernier, ils participent efficacement au développement stratégique de destinations dont les touristes ignorent ou sous-estiment les richesses.




Il est 8h25. Toutes ces pensées m'ont fait oublier le temps. Je suis maintenant arrivée sur la Grand-Place de Roubaix et m'extasie devant la façade de la mairie. Il ne me reste plus qu'à rejoindre un petit groupe, dont l'attitude m'indique instinctivement qu'il est le mien.





La Manufacture : le Musée de la mémoire et de la création textile ... où j'ai appris à tisser


Alors que le car nous emmène, Sophie de Escapades amoureuses, Corinne de Le Blog d'une Provinciale, Margot et Julien de Hello Travelers Blog et moi, vers la Manufacture, nous longeons le splendide parc de Barbieux, où s'est déroulée l'Exposition universelle de 1911 et qui présente plusieurs essences d'arbres remarquables en provenance du monde entier.



Au numéro 29 de l'avenue Julien Lagache, les portes grises de l'entrée du musée sont encore closes. La Manufacture n'attend en effet ses premiers visiteurs que l'après-midi.


Dans la boutique qui fait office de réception, les artistes locaux proposent leurs créations.



Au son de la cloche - enfin, du sifflet - , vêtue d'une blouse bleue de travail, j'entame avec les autres,  mon aventure dans le milieu du textile et pénètre dans l'atelier de l'ancienne usine de tissage Craye, spécialisée depuis le début du XXème siècle, dans la fabrication de tissu d'ameublement.



Après avoir très officiellement pointé sur l'ancienne machine, telle une ouvrière de l'époque, je suis invitée à tester le premier métier à tisser. La technique m'apparaissant plutôt simple à ce stade, me voici donc en apprentissage, passant du fil de trame au travers des fils de chaîne ...



Le point d'orgue de cette visite de la Manufacture est selon moi, la présentation des machines Jacquard. Leurs programmes innovants - feuilles composées de multiples trous savamment répartis - , permettent à la manufacture Craye, de réaliser ces tissus ressemblant à de véritables tapisseries - La différence est qu'une tapisserie est faite de points et de noeuds, tandis qu'un tissu dispose d'un endroit et d'un envers -.




L'École Nationale des Arts et de l'Industrie textile (ENSAIT) : au coeur de l'innovation


Née en 1881, l'ENSAIT assure la formation d'étudiants en ingénierie textile. Pourvue d'un laboratoire de recherche de renommée internationale, le GEMTEX, elle participe activement à l'élaboration de tissus innovants dans des domaines aussi variés que l'habillement, la défense, l'aéronautique, la santé ou le sport.


Cette deuxième étape de notre parcours me plonge dans les coulisses et les secrets de l'innovation dans le secteur textile.


Les bâtiments de l'ENSAIT ont été rénovés en 2003.

Dans la bibliothèque de l'ENSAIT, je suis immédiatement frappée par le cachet de la pièce: le parquet et les meubles classiques en chêne français massif confèrent un indéniable sentiment de chaleur, de robustesse et de luxe; le garde-corps industriel de la coursive s'accorde lui parfaitement à l'esprit des lieux.


Au rez-de chaussée, un canapé et trois fauteuils clubs en cuir marron donnent à penser que des étudiants puissent s'installer là, pour le simple plaisir de la lecture. Un peu plus loin, le regard dirigé vers les longues tables de travail, un buste de Voltaire semble surveiller les deux jeunes personnes plongées dans leurs manuels.


Entre traités anciens et journaux d'aujourd'hui, cette bibliothèque regorge de trésors. La bibliothécaire semble d'ailleurs ravie de nous présenter quelques pièces rares, comme d'évoquer l'incendie qui, en 1975, a malheureusement ravagé ce lieu précieux.



À l'étage, les livres sont recouverts de poussière et le plancher craque mais mon enthousiasme ne faiblit pas. Le charme de l'ensemble  et tous les savoirs qu'il contient agissent sur moi comme un aimant. Je ne peux me détacher de cette pièce.



À l'extérieur de l'ENSAIT, le jardin représente la palette d'un peintre.



Dans les laboratoires de l'école, je suis attirée par cette innovation réservée aux pompiers : sur la veste de protection, un capteur détermine quand la chaleur absorbée est trop importante et prévient l'homme du feu qu'il doit rapidement enlever son vêtement.


Dans une vitrine, un tissu à base de fibres optiques que l'on place sur le cerveau préalablement enduit de pommade, permet, en fonction de l'intensité lumineuse, d'augmenter l'effet de la photothérapie et ainsi, les chances de guérison de certaines maladies.



Bâtiment historique, l'ENSAIT présente encore de splendides détails architecturaux et décoratifs, comme la cour d'honneur, ornée de vélums en métal et textile, ce très bel escalier et ce sol en carreaux de ciments gris et bordeaux, ou encore la statue du naturaliste Lamarck, très pensif sur son socle de bois.



Cette visite très enrichissante m'a donné faim - Apparemment, je ne suis pas la seule -. C'est donc avec beaucoup de plaisir que je découvre notre lieu de rendez-vous gastronomique.



La Bugatti du restaurant Fabrica, à Roubaix, en hommage à l'ancien propriétaire des lieux, fan de la marque.


Lemahieu : les dessous du slip français et plus encore


Depuis 1947, Lemahieu fabrique des sous-vêtements de qualité, en maille et dentelle. Située à Saint-André-lez-Lille, cette entreprise intégrée transforme le coton bio ou recyclé provenant d'Europe ou d'Inde, en T-shirts, caracos et autres sous-pulls, sous sa marque propre. Forte de son expertise, elle propose également un service clés en mains aux sociétés qui souhaitent un produit fini.


C'est le cas entre autres, de la marque Le slip français, qui confie à la bonneterie de la métropole lilloise, la mission de l'accompagner dans son processus de production.



Cette visite privée des ateliers me permet indiscutablement de mesurer l'importance du réseau et de la culture textiles à Roubaix. En outre, la volonté marquée de Lemahieu de se tourner vers des produits de plus en plus durables ne me laisse pas non plus indifférente.


L'entreprise veut donner du sens à sa mission. Comment ne pourrais-je pas approuver, moi qui cherche à donner un sens aux voyages?


Le Vestiaire de Maisons de mode : l'incubateur de créateurs


Après toutes ces incursions dans le monde de la l'innovation et de la création, mon envie de faire les boutiques s'accroît. C'est donc avec bonheur que je découvre les pop-up stores du Vestiaire. (Ne manquez pas mon carnet d'adresses en fin d'article.


Situé à coté du musée La Piscine, le Vestiaire est - avec ceux du Faubourg des Postes à Lille et de l'Avenue Jean Lebas à Roubaix - un des trois ateliers-boutiques du label Maisons de mode, un incubateur de créateurs dans les secteurs de la confection, de l'accessoire et de l'art de vivre.


Parmi eux, les porcelaines de Sophie Masson et les luminaires de KNGB retiennent particulièrement mon attention.




Non loin de là, deux anciens occupants du Vestiaire volent maintenant de leurs propres ailes. Bon, je vous avoue, je flashe littéralement sur le bonnet de bain ultra-branché et hyper technique de la marque Chlore et sur les sneakers fabuleux et aux remarquables finitions de Daniel Essa.





La Piscine : visite-éclair du Musée d'art et d'industrie André Diligent



Nul doute que les employés du musée ne voient guère de visite aussi rapide mais, être aussi prêt et ne pas y faire un saut aurait été un sacrilège.



Situé dans les bâtiments de l'ancienne piscine municipale, le Musée d'art et d'industrie me séduit d'emblée, avec son grand bassin art déco.



En quelques enjambées,  je traverse les salles de ce musée  d'exception et ne peut m'empêcher de penser au jour où je reviendrai. Ce jour-là, j'en profiterai jusqu'à éteindre  ce terrible goût de trop peu que je ressens maintenant...




Visiter Roubaix en une journée : informations pratiques et carnet d'adresses


Comme à mon habitude, je n'ai nulle intention de me substituer aux nombreux guides qui existent sur le marché ni aux nombreuses informations utiles que peuvent donner les offices de tourisme. Je ne vous fais donc part ici, que de ma propre expérience. Ceci vous permet de réaliser l'excursion presqu'à l'identique - Les locaux de Lemahieu, ne sont accessibles qu'exceptionnellement-.


Roubaix sur la carte - Refaire cet itinéraire


Sous réserve de Lemahieu, toutes les adresses reprises sur ce plan sont accessibles au public. Je vous invite à vous rendre sur le site web des différents lieux de visite.



Se rendre à Roubaix au départ de Lille


Le site d'Ilevia, le réseau de transports de la métropole européenne de Lille, vous informe efficacement sur l'itinéraire à suivre et les différents moyens de transport.


Voici le trajet que j'ai effectué en métro:


Se restaurer à Roubaix - Adresse remarquable et insolite


Fabrica 


288 boulevard gambetta, 59100 Roubaix


Endroit improbable. Pas d'enseigne. Entrée cachée. Puis à l'intérieur, le bonheur total!

Confidentielle, cette adresse est un bijou que je recommande absolument. Ambiance loft et brocante, mélangée à des meubles design, comme des chaises Louis de Philippe Starck, en polycarbonate. Vous trouverez même un bar immense et très déco à l'étage, si vous venez en soirée.


Dans l'assiette, de très belles saveurs d'inspiration portugaise. Un délice!


Voir le site web, ICI.




Shopping à Roubaix - Mon carnet d'adresses coups de coeur


Retrouvez les bonnets de bain Chlore, en cliquant ICI, les sneakers de Daniel Essa, ICI. Quant à la porcelaine de Sophie Masson, elle est disponible ICI, et enfin, les luminaires kngb, ICI.



Où se loger - Luxe et localisation idéale


Resort Barrière Lille


J'ai eu la chance d'être blogueuse invitée et de loger dans une des magnifiques suites que propose cet établissement 5 étoiles ultra-contemporain. Mon endroit préféré de la suite : la grande et superbe salle de bains, avec sa vue sur le parc!


J'ai testé le petit-déjeuner buffet, le room-service, le lunch au restaurant de l'hôtel et le spa. Tout à fait conforme à un hôtel de cette catégorie. Literie très confortable avec menu d'oreillers. Personnel aimable et serviable. Parking à l'hôtel. 


Si pour des vacances en couple ou en famille, je préfère des hôtels plus boutiques, je dois bien admettre que le Resort Barrière , particulièrement confortable, est idéal pour un séjour d'affaires ou encore, si vous participez à une manifestation au Palais des Congrès ou assistez à un spectacle au Zénith ; l'hôtel se trouve en effet à 5 minutes à pied.


Vérifiez les prix et disponibilités ICI.





Remerciements


Je souhaite ici remercier chaleureusement Florence et Xavier Berthier, pour l'organisation du Salon des blogueurs de voyage, la Métropole européenne de Lille pour son invitation, l'Office de tourisme de Roubaix et en particulier le duo de Julie, pour les très belles découvertes faites grâce à elles, ainsi que la direction et le personnel du Resort Barrière de Lille pour leurs délicates attentions.

Dans le respect de la ligne éditoriale de ce blog, les émotions, sentiments et opinions exprimés dans cet article relèvent de ma propre liberté d'expression.


Epinglez-moi sur Pinterest




Autres sources

Wikipedia

Les corons, Pierre Bachelet, 1982.

Quand les sirènes se taisent, Maxence Van Der Meersch, 1933.


LAISSEZ-NOUS UN COMMENTAIRE

(Votre adresse mail reste confidentielle et ne sera jamais publiée ni communiquée à qui que ce  soit.)

arrow&v

VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER

RECEVOIR NOS ACTUS