Erg Chebbi, Merzouga: la magie des dunes du Sahara marocain | The traveling Lions
  • Carine Goffin Lion

Erg Chebbi, Merzouga : la magie des dunes du Sahara marocain (Récit de voyage & guide pratique)



"Le désert est une femme capricieuse, qui parfois rend les hommes fous."

Paulo Coelho, L'alchimiste.



Le désert me fascine; depuis toujours sans doute, et maintenant plus encore, depuis notre road trip d'une semaine au Maroc. Terre crevassée par la sécheresse et burinée par le temps ou terre féconde et couverte de palmiers, le désert du sud marocain offre ses infinis contrastes de couleurs, de textures et de formes. Mais il réserve aussi, à ses visiteurs chanceux, toute la sensualité des dunes du Sahara.


Je vous souhaite ce bonheur immense, ce moment d'émerveillement absolu, que l'on vit en réalité, lors d'un lever de soleil dans l'Erg Chebbi. Car lorsque l'astre s'éveille et s'élève lentement au-dessus des collines abricot, la beauté du monde se révèle dans toute sa splendeur.


Vivre ce moment éphémère, inoubliable, sublime, réchauffe le coeur et repose l'âme. Je vous invite donc ici à nous rejoindre, pour découvrir toute la magie de Merzouga, du bleu crépuscule à l'aurore flamboyante.


(Ne manquez pas notre guide, en fin d'article, pour profiter un maximum de votre expérience dans le Sahara marocain!)


Où se situe Merzouga ?



Située dans le sud-est du Maroc, près de la frontière algérienne, Merzouga est à une - longue - journée de route de Fès ou de Marrakech.



Pour peu, on se croirait sur Mars


Étonnament, je ne m'attendais pas à cela : en lieu et place de nous diriger lentement vers de hauts plateaux, nous roulons en plein milieu d'une plaine immense, désertique. La couleur du sol aussi, est différente: la terre sombre contraste en effet fortement avec l'ocre des oasis du Ziz que nous avons croisés quelques heures auparavant.



Nous sommes en fait sur un volcan endormi, un des nombreux que compte le Maroc. Ce paysage fascinant m'évoque d'ailleurs rapidement la planète rouge, tant la ressemblance avec les clichés transmis par les rovers de la NASA est frappante.







Le Sahara de Lawrence d'Arabie


Enfin! Nous voici enfin arrivés aux portes du plus grand désert du monde, cette étape tant attendue de notre voyage. Le Sahara de Lawrence d'Arabie est là, devant nos yeux, attirant le regard comme un aimant et attisant notre envie de fouler son sol.


Ali, notre chauffeur et guide, arrête une énième fois son 4x4 pour nous permettre d'immortaliser ce moment. Dehors, le souffle chaud et puissant du Sahara malmène un peu notre tripod. Puis, il faut bien l'admettre, les pylônes et câbles électriques dégradent un peu la vue.


Aux portes de l'erg Chebbi, avant de quitter la route et rejoindre notre hôtel aux pieds des dunes.

Tant pis! Cette photo n'est certes pas la plus belle; elle n'est pas "instagrammable" mais elle a le mérite d'être authentique. Bizarrement, cette première rencontre avec l'Erg Chebbi, le plus haut désert de dunes du Maroc, me paraît solennelle. La sensation est étrangement inexplicable.


Contraste des couleurs et des matières.

Et lorsque quelques instants plus tard, nous savourons l'heure bleue depuis le balcon de notre suite, je ne peux m'empêcher de penser que le meilleur reste à venir.


Quel bonheur de savourer l'heure bleue au Riad Madu!


Seuls dans la nuit


Impossible de fermer l'oeil malgré la climatisation qui fonctionne à plein régime! La chaleur de ce début d'été est, il est vrai, déjà difficilement supportable pour tout qui n'en n'a pas l'habitude. Je m'offre donc le luxe d'admirer les étoiles et de bavarder avec un lézard sur la terrasse.


Lorsqu'enfin l'écran de mon iPhone affiche 5 heures, je suis prête et mon impatience est à son comble. Michel et notre fille semblent nettement plus engourdis - oui, je me moque un peu - mais ce n'est rien en comparaison de l'homme bleu qui nous conduit jusqu'à nos montures. Revêtu de son habit indigo et emmitouflé dans son chèche, le touareg marche d'un pas lent et - très - endormi.



Ascension lente et chaloupée de l'Erg Chebbi




Nous sommes seuls dans la nuit. Aucune lumière, aucune présence ne perturbe notre avancée tranquille vers les dunes. Aucun son non plus, si ce n'est la toux de l'homme bleu et un des dromadaires, qui éternue à l'unisson.


La situation, accentuée par la démarche chaloupée de nos montures, est à ce point cocasse que nous devons retenir nos rires.








Quand les projecteurs s'allument






Il est 5h45. Après une brève séance photos, nous laissons notre guide à ses dromadaires et continuons seuls, à pied, notre ascension des dunes - les plus hautes de l'Erg Chebbi culminent à 150 mètres -.












Et c'est là, de l'autre côté, que le spectacle commence.



Jeu d'ombres et de lumière.


Installés sur le sable, nous ne perdons pas une miette du jeu qui se déroule sous nos yeux. Exposant ses flancs veloutés à la lumière, l'Erg Chebbi déploie ses charmes et passe de l'or à l'abricot; le ciel se charge en pigments et offre à nos yeux émerveillés, un incroyable dégradé de couleurs; quant au soleil, il s'élève, imperturbable, projetant avec force et panache, la multitude de ses rayons.





Seuls au milieu de ses dunes immenses, nous pourrions nous prendre pour le roi ou la reine du désert mais il n'en est rien. Car la couronne ne nous appartient pas. Seule la nature en est digne : elle seule dispose du pouvoir d'enflammer nos coeurs sans artifice et celui d'apaiser nos âmes quand elles s'égarent.




À contempler l'aurore et à tenter d'en capturer la beauté, j'en viens à penser, tant l'émotion est intense, que tout homme ici peut devenir poète, l'espace de quelques heures. Qui sait ...


Ces images flamboyantes se superposent maintenant aux souvenirs de l'Erg Chebbi, la veille, au crépuscule, et s'inscrivent dans ma mémoire à l'encre indélébile. Sans doute est-ce cela, la magie des dunes de Merzouga.


Ce qu'il faut savoir avant de planifier votre voyage à Merzouga



■ Un 4x4 est-il obligatoire?


Aucune route ne donne accès aux hôtels situés aux pieds des dunes de Merzouga. Que vous veniez en voiture de location ou avec un chauffeur-guide privé, le 4x4 est indispensable.


■ Quelle route choisir pour se rendre à Merzouga et combien de temps prévoir?


Pour avoir effectué les trajets Fès-Merzouga en un jour et Merzouga-Marrakech en 2 jours, je vous déconseille vivement d'effectuer le déplacement Marrakech-Merzouga en une seule journée. Les trajets sont longs - très longs - et fatigants. En outre, les paysages que l'on croise sont merveilleux.


Que vous choisissiez de prendre la route Fès-Erfoud/Arfoud-Merzouga ou Marrakech-Rissani-Merzouga, je vous recommande donc plus que vivement de prévoir une étape au minimum.


■ Combien de temps passer sur place?


Nous n'avons malheureusement passé qu'une nuit sur place. Si vous en avez l'occasion, je ne peux que vous recommander d'en prévoir au moins deux. Pour pouvoir vous reposer mais aussi pour visiter les alentours.



Musiciens et danseurs de Gnawa, musique éthique du sud marocain.


■ Le rêve d'une nuit sous les étoiles: hôtel-riad ou tente dans un campement de luxe? Où dormir?


Nous avons longtemps hésité. Je dois bien admettre que le côté ultra-romantique et -faussement- aventurier du campement de luxe, avec ses magnifiques tentes berbères, nous plaisait beaucoup.


Ne parvenant pas à choisir rapidement, nous avons réservé un riad qui proposait également ce service et qui nous permettait de décider en dernière minute. Vu la chaleur et la fatigue occasionnée par le trajet, nous avons finalement opté pour la suite du riad. Sans regret.


Admirer l'Erg Chebbi, tout en nageant. Pas mal, non?




Pourquoi? D'une part, à cause de la chaleur, déjà difficilement supportable à l'hôtel. D'autre part, parce que des campements, il y en a beaucoup et que cela devient une véritable industrie.









Une caravane de campeurs.



Non, vous ne serez pas - malheureusement - tout seuls. Le mythe s'effondre, désolée. Ceci est d'ailleurs également vrai à Dubai, comme nous l'avons constaté en septembre dernier.













Nous n'avons donc pas de regret par rapport à notre choix mais si le campement aux portes du désert reste malgré tout un rêve pour vous, ceci reste éminemment respectable bien sûr. Libre à vous de tenter l'expérience.



■ Dromadaire ou quad: que choisir?


Ici, n'en déplaise à certains, mon avis sera nettement plus tranché. Le désert de dunes de Merzouga est une pure merveille. Opter pour un quad, aussi amusante que puisse être l'expérience, est pour moi un non-sens écologique.





■ Développement touristique à Merzouga


Il est évident pour moi que cette destination se développe à vitesse grand V, avec tout ce que cela implique comme conséquences néfastes pour la nature et la population locale. J'espère très sincèrement que les Autorités marocaines compétentes prendront les mesures qui s'imposent pour préserver cette zone des effets désastreux du tourisme de masse. Mon conseil: Allez-y maintenant et respectez ce magnifique endroit.



Retour de notre promenade sur l'Erg Chebbi


Pour en savoir plus



■ Sur la destination

https://www.officetourismemaroc.com/lieu-insolite/les-dunes-de-Merzouga-lieu-insolite-tourisme-maroc


■ Sur les volcans éteints et la géologie du Maroc

https://eujournal.org/index.php/esj/article/viewFile/10179/9710




Epinglez-moi!



























LAISSEZ-NOUS UN COMMENTAIRE

(Votre adresse mail reste confidentielle et ne sera jamais publiée ni communiquée à qui que ce  soit.)

arrow&v

VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER

RECEVOIR NOS ACTUS