Le "sentier des coteaux": l'arme de séduction massive de Liège
  • Carine Goffin Lion

Le "sentier des coteaux": l'arme de séduction massive de Liège



Elle n'est peut-être pas la plus belle ville du monde mais elle est, sans aucun doute, l'une des plus chaleureuses et l'une des plus séduisantes. Elle a un charme fou, elle le sait, elle en use et en abuse, jusqu'à ce que vaincu(e), vous rendiez les armes ...

Car elle est fine séductrice, la “cité ardente”, et elle ne manque pas d’atouts. Au gré des promenades et des rencontres, elle se fait gourmande, hype, romantique, intellectuelle , artistique, décalée, humoristique, folklorique… Mais surtout, Liège dégage une atmosphère à nulle autre pareille... Aujourd'hui, encore plus qu'hier.

Alors que j'usais les sièges de l'université, elle est devenue la ville de mon coeur. Lui consacrer le premier article de mon blog m'est donc apparu comme une évidence.

Liège se visite bien sûr, mais plus encore, Liège se vit.

Alors, si vous la découvrez pour la première fois, je vous invite chaleureusement à rejoindre le coeur historique et à emprunter le "sentier des coteaux", dès votre arrivée. (Attention toutefois: c'est un peu physique !)



Rendez-vous au Perron, devant l'hôtel de ville. Prenez la direction de la Montagne de Bueren et de ses 374 marches. Puis laissez-vous emporter par le charme des maisons, par l'émotion, à l'Enclos des fusillés, ou par les superbes panoramas (parfois insolites) sur la ville.



Le hasard d’une grille ouverte permet parfois de très belles découvertes, comme cette superbe maison bourgeoise (photo de droite)… Un régal pour les yeux!

Tout en haut, la ville se dévoile.



Entourés de collines verdoyantes, ses quartiers se déploient de part et d'autre de la Meuse, mixant subtilement bâtiments historiques et d'autres, au design avant-gardiste, comme la Tour Paradis (Avec ses 136 mètres, antenne comprise, elle est la plus haute de Wallonie.) et la splendide gare des Guillemins, imaginée par Santiago Calatrava.

Fière de son patrimoine et soucieuse de le conserver, Liège ne s’en est pas moins métamorphosée et est entrée de plain-pied dans la modernité.

Dans les vestiges de l'ancienne citadelle, "l’Enclos des fusillés" invite au recueillement et à la réflexion.


On y pénètre par un petit cimetière qui compte 416 croix, pour 415 résistants fusillés par l'armée allemande durant la seconde guerre mondiale, et l'aumônier de la citadelle.

On y découvre le "B-24", le bloc où étaient rassemblés les condamnés à mort, et le "mur des fusillés", marqué par les impacts de balles.

En redescendant vers le centre, on découvre, avec surprise, la campagne en pleine ville …

C'est insolite, c'est drôle, et c'est … superbe!



#blogvoyage #blogvoyageluxe #passionblog #blogueusebelge #recitdevoyage #carnetdevoyage #photodevoyage

#belgique

#ville #citytrip #blogvoyageluxe

#366joursdesoleilparan #plusglamourquecannes


LAISSEZ-NOUS UN COMMENTAIRE

(Votre adresse mail reste confidentielle et ne sera jamais publiée ni communiquée à qui que ce  soit.)

arrow&v

VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER

RECEVOIR NOS ACTUS